La Compagnie

Lépok Epik

présente :

Le conte des contes

Auteur(s)

Giambattista Basile, traduit par Myriam Tanant (français) et Sylvie Espérance (créole)

Public

A partir de 14 ans

Durée

2h

Genre

Théâtre

PRESENTATION

Ô lecteur, si tu n’as pas les oreilles bouchées par de la bouillie de roseau, si tu n’es pas aveuglé par de la fiente d’hirondelle, je suis sûr que tu sauras goûter toute la truculence et la vivacité de ce Conte des Contes ! N’allez pas croire que cet accès de familiarité soit gratuit : c’est, à quelques mots près, la langue de Giambattista Basile, dans « La vieille écorchée », un des cinquante contes enchâssés dans le Conte des Contes. Et précisément un des deux que Sylvie Espérance, traduit en créole. L’autre, « L’Ourse », sera dit en français.

L'ECHO KOMIDI

Lépok Épik  nous offre un bijou à la fois truculent, délicieusement  grivois et particulièrement drôle. Mais attention, si vous avez les oreilles chastes, ce spectacle qui ose rire de tout n’est pas fait pour vous.  A réserver aux adultes et aux ados.

L'écho Komidi
La troupe

Comédiens, conteurs et musiciens

 Dominique Carrère et Sylvie Espérance

Compagnie

 Lépok Epik

Scénographie et création lumière 

Valérie Foury

Plasticienne vidéaste

 Anne Fontaine

Costumes

 Martha Roméro

Construction décor

 Patrick Kam-Mone

Création musicale

 Dominique Carrère

Coproduction

 Centre Dramatique de l’Océan Indien avec le soutien de la DAC-OI, la Région Réunion, et la Ville de Saint-Denis

Remerciements :

 Patrice Treuthardt, Arno, Jeff

La presse en parle !

CLICANOO

Savoureusement vôtre !

” Sylvie Espérance et Dominique Carrère distille avec délice la traduction créole du verbe vénitien du XVIe siècle de Giambattista Basile pour un “Conte des contes” savoureux.” 

Zerbinette de l’AZENDA

“Sylvie Espérance, comédienne reconnue et artiste associée au CDOI s’amuse à malmener les codes d’un genre souvent moralisateur et enfantin pour que nagent enfin en liberté tous les débordements de l’âme humaine.

Ne va pas en conclure brave lecteur que le spectacle t’éprouvera. Ecouter ces alléchants trublions ressusciter grâce au créole le sel de cette histoire fut pour ma part un régal rabelaisien.”

Leave Comment